Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de chezmel
  • : Bienvenue sur mon blog, je m’appelle Mélanie, 46 ans. Je vous partage mes passions tels que le scrap, la broderie, des DIY, la cuisine, mes voyages. Merci d'avoir pris le temps de visiter mon blog. Restez connecté en vous abonnant, commentez ça fait toujours plaisir. Je répondrais à toutes vos questions.
  • Contact

Profil

  • chezmel
  • je brode depuis 2002 et confectionne des carte depuis mai 2007
 
 je suis assistante maternelle
  • je brode depuis 2002 et confectionne des carte depuis mai 2007 je suis assistante maternelle

Ma chaîne youtube

Recherche

Compteur

<!-- vbr.fr Compteur gratuit //--><table border='0' cellpadding='0' cellspacing='0' style='position:relative; font-size:4px; display:inline;'><tr><td colspan='2'><a href='http://www.vbr.fr' id='cptx' target='_blank' title='compteur web'><img src='http://www.vbr.fr/images/chargement.gif' title='compteur' width='80' height='20' border='0'></a></td></tr><tr><td><script SRC='http://www.vbr.fr/jsClient_2.asp?xid=D9BD02EF-A73C-4230-8024-27E460629372&cpt=cpt12&u=20&zwidth=5&nbdepart=0&s=1'></script></td><td><font color='#B9B9B9'><u>Partenaires : </u></font><a href='http://www.lyad.com' title='rencontre' target='_blank'><font color='#B9B9B9'>rencontre</font></a> - <a href='http://www.immobilier.fr' title='immobilier' target='_blank'><font color='#B9B9B9'>immobilier</font></a></td></tr></table>

Depuis le 3 janvier 2008
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 15:09
Limoux

masque bauta



En France le premier Carnaval de l'année se fête à Limoux, dans le Sud-Ouest du pays. C'est aussi le plus long puisqu'il dure trois mois, du premier dimanche de janvier au dimanche des Rameaux : tous les week-ends, ainsi que Mardi Gras, les jeunes et les anciens se mêlent dans les rues pour célébrer cette tradition populaire, fanfares et costumes extravagants à l'appui (vaches comiques, taureaux, pierrots et autres personnages grotesques déambulant gaiement).
Le Carnaval de Limoux est également un des plus anciens de France : depuis le XVIème siècle, chaque samedi et chaque dimanche durant toute la période du Carnaval, les habitants de Limoux et des environs célèbrent l'évènement sur l'air traditionnel de "Carnaval es arribat". Ce Carnaval est très musical : il existe plus de 80 airs carnavalesques locaux.
Des bandes de pierrots et de godils, personnages costumés et masqués accompagnés de 14 musiciens, effectuent trois sorties animées le jour qui leur est attribué : le matin, l'après-midi et le soir.
Ce Carnaval à l'ancienne suit la règle des trois unités du théâtre classique (unités de lieu, de temps et d'action) : l'évènement se situe en un seul lieu (la Place du village), se passe en un seul jour (pour chacune des bandes) et se déroule selon le même rituel.
 
Une marche funèbre, "Adieu, pauvre Carnaval", marque la fin des réjouissances : le dernier jour du Carnaval est symbolisé par la mort du mannequin le personnifiant, sa Majesté Carnaval qui finira brûlé comme chaque année... 


quelques images par ici :



image carnaval venise


 
En Guadeloupe

Le Carnaval en Guadeloupe (comme en Martinique ainsi que dans toutes les Antilles) dure de l'Epiphanie au soir du Mercredi des Cendres (contrairement aux Carnavals des autres pays qui se terminent généralement le soir du Mardi Gras). Les plus grandes manifestations se déroulent à Pointe-à-Pitre et Basse-Terre. Dès janvier, des groupes carnavalesques s'entraînent dans les rues les week-ends, répétant leurs chants et leurs danses, faisant la quête auprès des spectateurs pour obtenir les moyens d'achever leurs déguisements...
Ces préparatifs devront être terminés d'ici les derniers jours gras précédant le Carême, du Dimanche Gras au Mercredi des Cendres, jours de fête pendant lesquels les passants peuvent assister à des concours de déguisements, de musique, de danses et de chants, à des défilés de chars... Chaque année un thème différent est représenté, à pied ou avec des chars.
Le Mardi Gras, la journée débute très tôt le matin en pyjamas, des défilés ont lieu jusqu'au soir où sont organisés des bals.
Le Mercredi des Cendres, dernier jour du Carnaval, des gens déguisés en diables noirs et blancs envahissent les rues. La journée s'achève en dansant et en buvant. Le soir la fin du Carnaval est marquée par l'incinération du roi Carnaval "Vaval"...
Le Jeudi de Mi-Carême, jour de répit entre Carnaval et Pâques, pendant la dure période d'abstinence du Carême, Carnaval revit l'instant d'une journée : c'est le jour des diables rouges et noirs.


quelques images par ici :
 
 

carnaval de Venise un costume de marquise

 
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 13:03
A Venise, en Italie
 

image carnaval venise



 
Aujourd'hui le Carnaval de Venise dure les deux semaines précédant Pâques. On vient de tous les pays pour y assister, c'est un des plus célèbres du Monde. Réputé pour ses masques originaux et ses costumes somptueux qui enflamment la ville durant cette période, sa renommée égale celle des carnavals de Rio, la Nouvelle-Orléans, Nice ou Binche ...
 
Autrefois, le Carnaval durait presque trois mois : fêtes, défilés, joutes aquatiques, bals, pièces de théâtres et autres divertissements étaient à l'honneur. La place Saint-Marc s'animait ... d'animaux!
Les gens se rencontraient dans les rues dans l'anonymat total : plus de classe sociale, plus d'âge, plus de sexe, plus aucune distinction, chacun était alors libre, domestiques autant que maîtres, pauvres comme riches...
Les Vénitiens portaient un masque plus de six mois par an à cette époque !
 
 
" Le Carnaval commence toujours la seconde fête de Noël, c'est-à-dire qu'alors il est permis de prendre le masque et d'ouvrir les théâtres et les brelans. Alors on pousse à bout le libertinage ordinaire, on raffine sur tous les plaisirs : on y plonge jusqu’à la gorge. Toute la ville est déguisée. Le vice et la vertu se masquent aussi mieux que jamais et changent absolument de nom et d'usage. La place Saint-Marc se remplit de mille sortes de bateleurs, les étrangers et les courtisanes accourent par milliers à Venise de tous les coins de l'Europe : c'est un remuement et une confusion générale. Vous diriez que tout le monde est devenu fou tout d'un coup."
HENRY VAN BULDEREN, "NOUVEAU VOYAGE D'ITALIE", 1698.
 
" C'est masqué que l'on expédie ses affaires, qu'on plaide ses procès, qu'on achète son poisson... Masqué, on peut tout oser, tout dire : autorisé par la République, le masque est protégé par elle. Masqué, on peut entrer partout, dans les salons, dans les offices, dans les couvents, au bal, au Palais, au Ridotto, où sont les tripots de jeu... En 1789, le Doge meurt alors que le Carnaval bat son plein. La nouvelle est tenue secrète, "pour qu'aucune goutte de joie ne soit perdue"".
HENRI MONNIER
 
 

masque bauta

 
Les masques
 
Les masques vénitiens ont une origine très ancienne et étaient portés à de nombreuses occasions tout au long de l'année. Le plus ancien document y faisant allusion date de 1268.
Déjà au XIè siècle, les gens déguisés, vêtus de masques et costumes flamboyants, animaient la ville pendant deux mois, du 26 décembre au Mardi Gras. On organisait des jeux, des mascarades, des concours, des courses, de nombreux spectacles de rue...
Au XIIIè siècle, on portait le masque dès octobre, transgressant les règles de la société, se permettant tous les excès. La République étant menacée par ces comportements indécents, on instaura de nouvelles lois pour limiter l'immoralité grandissante des vénitiens.
Au début du XIVe siècle, on commença par interdire aux personnes masquées de sortir la nuit.
Au XVè siècle, on tâcha de rétablir la morale dans les couvents en interdisant aux personnes masquées l'accès aux parloirs des nonnes, ainsi que l'entrée dans les églises.
Au XVIIè siècle, le port des masques fut interdit hors de la période de Carnaval ou des cérémonies officielles. Les sanctions encourues en cas d'infraction de la loi étaient très sévères.
 
Au XVIIIè siècle, de nombreux nobles profitant toujours de leurs masques pour s'adonner aux jeux de hasard, non identifiables par leurs créanciers, on interdit également l'entrée des maisons de jeux aux gens masqués.
Les masques furent ensuite interdits durant le Carême ainsi que pendant les fêtes religieuses tombant un jour de Carnaval.
A partir de 1776, les femmes doivent en revanche se rendre au théâtre masquées, avec la "bauta", le "tabarro" et le "volto", pour préserver l'honneur de la famille.
Après la chute de la République, le gouvernement autrichien autorisa l'usage des masques uniquement pour les fêtes privées ou élitistes.
Sous le second gouvernement autrichien, le port des masques fut de nouveau permis pendant la période du Carnaval, à partir de la Saint Stéphane jusqu'au Mardi Gras à minuit, sauf les jours de fêtes religieuses.

quelques images par ici :
 
 

le pont des soupirs vision nocturne

 
A Rio au Brésil
 
 
Le Carnaval au Brésil est un héritage colonial, importé par les Portugais. Même les esclaves participaient à la fête, se bombardant de farine, se maquillant et se déguisant avec les perruques et les vêtements de leurs maîtres. Pendant trois jours, les esclaves étaient libres et égaux...
Depuis 1940, l'influence italienne s'est faite ressentir avec l'apparition des bals masqués, nouvelle façon de célébrer le Carnaval, qui prend un autre visage. Fanfares, confettis et serpentins s'ajoutent à la fête. Les danses traditionnelles animent les rues, colorées par les costumes folkloriques, les plumes et les paillettes... Des milliers de danseurs de Samba, de Mambo et autres danses endiablées défilent gaiement, accompagnés par des joueurs de congas.
Dès les années vingt, des écoles de Samba paradent pour l'évènement. Elles contribuent à la richesse et à l'originalité du Carnaval. Les milliers de participants, venant essentiellement des quartiers pauvres, ont l'occasion de montrer leurs talents. Les défilés des écoles de Samba sont sélectionnés lors de compétitions et jugés selon le thème, la présentation, l'exécution, les costumes...
 
Le Carnaval de Rio de Janeiro est aujourd'hui réputé comme le plus grand, le plus extravagant et le plus célèbre du monde...

quelques images par ici :
 

masque costume carnaval venise

 
A Binche, en Belgique

Le Carnaval de Binche est le plus célèbre de Belgique, réputé pour ses fameux Gilles aux costumes péruviens. Pour être un de ces personnages il faut être né à Binche ou y résider depuis cinq ans au moins...
Leur origine daterait de 1549, lors d'une fête organisée par Marie de Hongrie. Bals, feux d'artifices et mises en scène théâtrales d'actes militaires espagnols se sont succédés pendant une semaine. Pendant ces festivités, des acteurs coiffés de plumes, déguisés en Incas, imitaient les Espagnols qui venaient de conquérir le Pérou. Ce costume serait devenu une tradition locale.
 
Le quatrième dimanche avant le Dimanche Gras, les Gilles animent la ville, rythmée par les fanfares annonçant le Carnaval, vêtus de leur costume typique : un pantalon, une blouse en toile de lin rembourrée de paille, ornée de lions, d'étoiles, de couronnes et de blasons aux couleurs nationales, une ceinture de grelots, des sabots et un chapeau en plumes d'autruche. Parcourant les rues au son des tambours, flûtes et trompettes, ils lancent ce jour-là des oranges à la foule. Les Gilles revêtiront leurs costumes colorés le Mardi Gras, dernier jour du Carnaval.

quelques images par ici :

http://fr.youtube.com/watch?v=9-oJoCj98BE
 
 
 

 
A La Nouvelle-Orléans en Louisiane (USA)
 
Le premier Mardi Gras en Louisiane, le 3 mars 1699, était en fait une cérémonie en l'honneur de l'explorateur René Robert Cavelier, qui avait donné l'appellation de "point de Mardi Gras" à une bande de terre située dans le delta du Mississippi, à une centaine de kilomètres au sud de la future Nouvelle Orléans.
La Nouvelle Orléans, fondée en 1718 par Jean-Baptiste Le Moyne, devint en 1722 la capitale de la Louisiane, alors colonie française avant d'être rachetée par les Etats-Unis en 1803. Déjà, on organisait des bals et autres festivités à l'occasion de Mardi Gras. Mais les gouverneurs espagnols n'appréciaient pas ces fêtes et les supprimèrent.
Ce n'est qu'en 1823, sous la pression de la population créole, que les célébrations de Mardi Gras ont été réintroduites puis légalisées quatre ans plus tard.
 
Au début du XIXème siècle les manifestations étaient très agitées et arrosées... Les autorités pensaient interdire à nouveau les festivités carnavalesques, lorsque six jeunes du Mississippi organisèrent une parade le soir du Mardi Gras 1857. Ce fut un succès, et la tradition du défilé s'instaura définitivement.
Depuis 1870, les parades sont composées de chars et de fanfares, les "marching bands". Pendant les défilés, la foule reçoit des colliers, tasses, doublons et autres objets lancés par les personnes costumées sur les chars.

Aujourd'hui, le carnaval débutent le 6 janvier avec un grand bal, et dure sept à huit semaines pendant lesquelles se succèdent spectacles, semaines gourmandes et autres manifestations...
La dernière semaine, une centaine de bals et des dizaines de parades animent la Nouvelle Orléans. Le Mardi Gras, des personnes déguisées défilent toute la journée dans les rues sur des chars décorés, portant des colliers représentant les couleurs du Carnaval : l'or symbolisant le pouvoir, le vert la foi, et le violet la justice.


quelques images par ici :

Le Carnaval
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 09:55
ORIGINES ET TRADITIONS DU CARNAVAL



Historique
Le Carnaval existe depuis plus de 2000 ans et a évolué au fil du temps.
Déjà sous l'Antiquité on inversait les rangs sociaux : les maîtres devenaient esclaves et les esclaves devenaient maîtres, pendant 5 jours.
Au Moyen-Age on dansait dans l'église, on chantait la messe à l'envers, les riches se déguisaient en pauvres et les pauvres se déguisaient en riches, les adultes se déguisaient en enfants et les enfants se déguisaient en adultes.
Sous la Révolution française le Carnaval fut interdit; en 1796 on le remplaça par une fête révolutionnaire.
A la Renaissance les Catholiques jeûnaient durant le Câreme, et à la Belle Epoque on descendait dans les rues pour admirer les chars décorés et les gens déguisés.
Les manifestations sont spécifiques à chaque civilisation, mais on conserve cette notion de bouleversement des rôles et des statuts sociaux.
 

Masque

 

 
Signification

Selon le calendrier religieux, la période appelée "Carnaval" débute le 6 janvier, jour de l'Epiphanie (date marquant la fin des fêtes de Noël), pour s'achever le Mercredi des Cendres.
Le mot "carnaval" vient du mot italien (genois) "carneleva" signifiant "enlève chair" et a conservé son étymologie latine "carnis levare", c’est-à-dire "enlever, ôter la viande, la chair" : la période suivant le Mardi Gras est en effet une période de jeûne, le Carême (du latin "quadragesima (dies)": le quarantième jour), pendant laquelle il ne faut consommer ni graisse ni viande.

Masque

 
Le Mercredi des Cendres

C'est le premier jour du Carême dans la tradition Catholique. En souvenir d'Adam condamné "à retourner poussière" après son péché, les Chrétiens sont appelés à se purifier de leurs fautes en passant par des privations, dès ce premier jour du Carême, et ce jusqu'au vendredi saint (jour de la mort du Christ), c'est-à-dire durant les 40 jours précédant la fête de Pâques, qui célébrera la résurrection du Christ (dimanche de Pâques).
 

Masque

 
Le Mardi Gras

Avant que cette longue période de privations ne commence, la veille du Mercredi des Cendres, le mardi, on tuait le "Boeuf gras", dernière viande permise avant le jeûne prolongé du Carême. En France et au Québec on l'appelle le Mardi Gras, dans les pays anglophones "Fat Tuesday", "Shrove Tuesday" ou encore "Mardi Gras day".
Comme on ne consomme pas non plus de gras pendant le Carême, la veille également, le Mardi Gras, les gens utilisaient ce qui leur restait de graisse et en profitaient pour confectionner des bugnes, beignets et autres fritures.
 
Comme il est aussi de coutume d'arrêter de manger des oeufs durant le Carême, on a pris l'habitude de faire des crêpes en cette veille de période de jeûne. C'est pourquoi le Mardi Gras est aussi appelé "Pancake Tuesday". On fait également des crêpes à la mi-carême, temps de pause.
Les habitants de Olney, en Angleterre, ont une façon plutôt originale de célébrer cette journée. Depuis plus de 500 ans à chaque Mardi Gras, ils organisent une... course de crêpes ! Tout le monde se rend au centre-ville pour fêter l'évènement. Les participants tiennent chacun une grosse poêle à frire remplie de crêpes encore chaudes et doivent se rendre en courant à l'église, tout en faisant sauter leurs crêpes dans la poêle au moins trois fois avant d'atteindre l'église !
 
Aujourd'hui c'est surtout le Mardi Gras que l'on fête dans le monde le Carnaval. Il n'a pas lieu tous les ans à la même date, car il est fixé par rapport à la date de Pâques, qui varie en fonction du cycle de la Lune. Ce dernier mardi avant le début du Carême est un jour de fête très célèbre dans certains pays : les Carnavals les plus renommés ont lieu à Venise en Italie, à Rio au Brésil, à Binche en Belgique, à la Nouvelle-Orléans en Louisiane (USA), à Nice en France...

Masque

Carnaval et Carême

Carnaval s'oppose au Carême : viande contre poisson, gras contre maigre, excès contre privations. Par opposition au Carême, le Carnaval est une période de réjouissance où l'ordre social est inversé : c'est le monde à l'envers, un monde d'extravagance, de folie.

Au XI ème siècle, un mannequin incarnait le Carnaval, accompagné par les habitants en chantant, puis il était brûlé. A la tombée de la nuit, on jetait les masques dans les flammes du bûcher du Roi Carnaval, et on faisait une ronde en chantant : " Adieu pauvre Carnaval. Tu t'en vas et moi je reste pour manger la soupe à l'ail " !
On retrouve dans les manifestations d'aujourd'hui le changement de rôle et la destruction du mannequin représentant Carnaval par le feu.
Chaque année, Sa Majesté Carnaval, mannequin grotesque et extravagant personnifiant le Carnaval, revient entouré de sa troupe, et meurt comme l'an passé, brûlé...
Au fil des siècles, d'autres traditions se sont ajoutées à la fête, faisant de Carnaval une manifestation de plus en plus diversifiée et riche culturellement.

 

Vous pouvez retrouver toutes l'histoire de Venise sur le site magnifique de Luca et Daniela  et également riche en photos.

Je les remercie pour toutes ces magnifiques.

 
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 13:52

 

 undefined




undefined 

 

 



undefined

  undefined

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 16:46

Depuis le 26 novembre 2007, date à laquelle j'ai posté mon premier article pour mon régime, j'étais à 68 kilos. Et aujourd'hui à 66, par le fait j'en ai perdu 2 en 6 semaines un peu près.
Comme vous pouvez le constater je suis peut être pour certains encore un gros boudin, mais pour moi aussi, ne vous inquiétez pas.

 

 

undefined

Une petite photo de moi avant de commencer le régime, cette photo a été prise lors du baptème de mes enfants le 3 juillet 2005, Rémy avait 5 mois et demi, et Audray presque 3 ans.

undefined

Oh la la , on dirai que je suis encore enceinte de 9 mois, pas possible .... quelle horreur. Taille 46 pour la jupe, c'est monstreux, 76 kilos.

Promis je demande à mon mari qu'il me prenne en photo, et je vous montre la différence, avec 10 kilos en moins et 2 tailles en moins. Ne vous inquiétez pas j'ai encore un ventre énorme malgré tout.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2008 7 06 /01 /janvier /2008 13:42

J'ai commencé un torchon, mais trop long le dessin à broder, j'ai même rangé les fils pour pouvoir broder autres chose en attendant de m'y remettre.

Et voilà le début

undefined


Qu'en pensez-vous ?
POurtant le dessin est magnifique ...

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2008 7 06 /01 /janvier /2008 10:12
L'histoire des rois Mages nous vient de l'Évangile selon saint Matthieu qui les dépeint comme de nobles pèlerins guidés par un astre pour adorer le Christ nouveau-né en Israël. Les rois mages seraient à l'origine du « massacre des Innocents », puisqu'ils auraient appris au roi Hérode la naissance d'un messie, provoquant le meurtre de tous les nouveau-nés de la région. Ils seraient parvenus à Bethléem le jour de l'Epiphanie et auraient offert, en guise de présents, de l'or, de l'encens et de la myrrhe.
 
On doit cette version à Jacques de Voragine dans son ouvrage « la Légende dorée » paru au Moyen Age, également à l'origine de la création des crèches de Noël célébrant la Nativité. Il leur prête des caractéristiques bien précises, Balthazar est un Noir, Gaspard présente des traits asiatiques et Melchior est un vieillard blanc. D'après la tradition, les mages auraient suivi une étoile spéciale que certains ont cherchée mais il semble que la signification des rois mages soit avant tout philosophique. En effet, les trois mages représentent également les trois stades suprêmes de l'être humain à cette époque, un roi, un prêtre et un prophète. Les Rois mages sont également évoqués au VIème siècle dans l'Évangile arménien de l'Enfance, pour qui le premier aurait été roi de l'Inde, le second roi des Arabes et le troisième roi des Perses. Ils appartiennent à trois peuples différents des trois continents alors connus, l'Asie, l'Europe et l'Afrique, ce qui en faisait des représentants de toute l'humanité. De plus, il existe une confusion du fait que trois cadeaux sont apportés, or, encens et myrrhe, qui sont de prix très élevés à cette époque.
 
Dans la religion chrétienne, l'or célèbre la royauté de Jésus qui est roi, l'encens est utilisé pour le culte du Dieu mais comme il est également homme, la myrrhe vient lui rappeler sa condition de mortel car elle sert à embaumer les morts. Les couleurs des présents se retrouvent dans le teint des rois mages, en effet, Gaspard au teint asiatique apporte l'or, Melchior à peau claire de l'encens et Balthazar à peau noire, la myrrhe de même couleur.
 
Les reliques des rois mages sont conservées, d'après la pieuse légende, dans la cathédrale de Cologne, où on les considère comme des saints depuis le XIIème siècle. De nos jours, les rois mages font partie des décorations des fêtes de Noël. La tradition veut qu'ils veillent sur l'Enfant-Jesus dans la crèche de Noël, au pied du sapin et à coté des cadeaux, sous forme de santons de Provence. Le 6 janvier est l'occasion de les fêter avec une galette des Rois de l'Epiphanie. Cette fête de l'Epiphanie est célébrée dans toute l'Église catholique, anglicane et d'Orient afin de commémorer la première révélation de Jésus aux païens. Mais les coutumes de Noël ne sont pas les mêmes partout, et en Espagne, ce sont les Rois Mages qui déposent des jouets dans les souliers des enfants, le 6 janvier. Cette tradition remonte aux premiers temps de la chrétienté, quand les chrétiens d'Orient célébraient la Nativité le jour de l'Epiphanie. Ce n'est qu'au premier siècle que l'on avança la date de la naissance du Christ au 25 décembre.
 
rois mages
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 13:48



Origine du mot "crèche"


Dans l'évangile de Luc, l'endroit où est déposé Jésus à sa naissance est désigné par le mot de mangeoire, qui se dit "cripia" en latin, d'où est issu le mot "crèche". Par extension, la crèche s'apparente à l'étable toute entière. Il semble que la naissance de Jésus ait eu lieu dans une grotte aménagée en étable, comme il en existait beaucoup en Palestine à cette époque.

 

 

 


Dès le IIIe siècle, les chrétiens vénèrent une crèche dans une grotte de Bethléem, supposée être le véritable lieu témoin de la Nativité.

Au Moyen Age, les pièces de théâtres et les représentations scéniques étaient très appréciées en Europe. Elles étaient en général assez crues, animées et équivoques. Les débordements qui les entouraient étaient incontrolables. Leur contenu, symbolique, puisait souvent dans les traditions et les rites païens.

Au lieu d'interdire formellement ces pratiques païennes, l'Eglise tenta de leur opposer des pièces et tableaux vivants qui avaient pour thème principal la naissance du Sauveur selon les données des Evangiles de Matthieu et de Luc.


Ces pièces étaient jouées au cours de la célébration lithurgiques pour la rendre plus présente aux yeux des fidèles et attiser la foi.

Les premières crèches
ressemblant à celles que nous connaissons font leur apparition dans les églises au XVIe siècle.

Conscient du pouvoir de ces compositions, les Jésuites réalisent des crèches d'église, notamment à Prague en 1562, qui figurent parmi les plus anciennes connues.

Progressivement les crèches entrent dans le maisons. Elles sont d'abord constituées de petites figurines de verre filé de Nevers, de porcelaine, de cire, de mie de pain ou de bois sculpté.


Crèche provençale

 

 

 


En France, l'interdiction, faite pendant la Révolution de présenter en public des scènes religieuses, favorise le développement des crèches domestiques et le commerce des petits personnages parmi lesquels des bergères aux joues roses en costume du XVIIIe siècle.

Puis au fur et à mesure, les crèches s'inspirent de la vie locale. Dans un style naïf, les artisans évoquent des personnages typiques de la région ou du village ou des défunts de la famille.

A partir du XIXe siècle, la crèche provencale devient la plus populaire. 

Elle finit par repésenter tous les métiers de l'époque en costume local des années 1820 à 1850. 

Ces petits santons rappelle la simplicité orginelle de la grotte de Bethléem.

 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2008 5 04 /01 /janvier /2008 14:14

J'avais brodé des serviettes de bain toujours pour la petite Léa si mignone et ravissante, que j'avait oublié de les prendre en photo. Il y a quelques jours ses parents m'ont envoyé la photo ; et voilà ce que ça donne.


undefined


J'ai déjà eu du mal à les terminer, je les ai finis il y a environ 9 mois et j'ai mis un peu près 18 mois à les faire. Comme je brodais toujours autres choses entre temps, c'est pour ça que j'en ai mis du temps. Le principal c'est qu'elle a eu les serviettes.

Pourtant je trouvait les dessins très rigolos à broder.

Qu'en pensez-vous ?

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 20:17

Tableau de naissance avec lettres séparées 10 euros par lettre avec cadre simple. 

Pour le prénom AXEL, 4 lettres x 10 euros = 40 euros
Pour le prénom MELANIE, 7 lettres x 10 euros = 70 euros

+ frais de port

+ 5 euros pour la personnalisation
, date, taille et heure de naissance de l'enfant.

Différents modèles sur simple demande. D'autres modèles sont à voir dans mes broderies finies.

undefined

Partager cet article
Repost0